Taille du Texte : A+ A- A

Du Pays Cordais au Pays de Vaour

Listes des communes du Pays Cordais au Pays de Vaour :

Cordes sur Ciel

Cordes sur Ciel fascine tous ceux qui la découvrent parce qu’elle est d’abord une vision : celle d’une cité montant à l’assaut du ciel. Parce qu’elle est ensuite un livre d’art et d’histoire, animé depuis 800 ans par la mémoire des pierres et des hommes qui l’ont façonnée. Parce qu’elle est enfin un lieu intemporel, empreint d’une magie séculaire, dont l’origine remonte au Moyen-Âge, en pleine Croisade contre les Albigeois. Durant cette période de troubles inhérents à la répression des « Français » du nord et de l’église catholique contre les Cathares accusés d’hérésie, le jeune comte de Toulouse Raymond VII officialise le 4 novembre 1222, dans un acte toujours conservé, la fondation de la cité.Considérée comme l’une des premières « bastides » de la région, Cordes va alors connaître une croissance exceptionnelle, grâce au négoce du tissage (toiles, drap) et du cuir. Durant cet âge d’or (de 1280 à 1350), des marchands enrichis et quelques familles nobles font édifier de somptueux palais gothiques aux surprenantes façades décorées. Parallèlement, la cité se dote de plusieurs lignes de fortifications, pour contenir une population grandissante, avoisinant rapidement les 5500 âmes. Au XVIe siècle, suite aux Guerres de Religion, puis dès la fin du XVIIe siècle avec la construction du canal du midi qui bouleverse les grands axes commerciaux du sud-ouest, la cité connait une période de déclin. Pendant les deux siècles suivant, ce repli et cette pauvreté (relative) protégera les constructions médiévales de la destruction, nous livrant aujourd’hui un patrimoine architectural remarquable car quasiment intact : puissantes portes fortifiées, fastueuses demeures aux façades sculptées magnifiant l’art gothique.Cet héritage fait de Cordes l’une des villes médiévales les plus significatives de France et un des hauts lieux du patrimoine européen. Elle est aujourd’hui classée parmi les Grands Sites Midi-Pyrénées. Son cadre de vie d’une rare authenticité a également su attirer, inspirer et retenir artistes et artisans d’art qui, directement ou indirectement, furent à l’origine de la renaissance de Cordes. Réunis durant la Seconde Guerre Mondiale autour du peintre Yves Brayer, ils réveillèrent la cité oubliée et lui permirent de prendre un nouvel essor.

Plus d’information sur www.mairie.cordessurciel.fr

Crusade against the Albigensians | The Cathars | Medieval town | Rich dealers | Gothic houses | Fortified gates | « Great Tourist Sites Midi-Pyrenees » | Artists and crafsmen

Cruzada contra los Albigenses | Cátaros | Ciudad medieval | Ricos comerciantes | Casas góticas | Puertas foritificadas | « Grandes Parajes Midi-Pyrénées » | Artistas y artesanos de arte

Penne

Du haut de son éperon rocheux couronné par une forteresse imprenable défiant les lois de l’équilibre, le village de Penne veille sur les Gorges de l’Aveyron.Cette position stratégique a nourri son histoire de diverses influences. L’origine de ce pittoresque bourg médiéval est étroitement liée à celle de son château médiéval, chef-d’œuvre d’architecture militaire conçu dès la fin du Xe siècle. Apanage de puissants seigneurs locaux dès le XIIe siècle, l’édifice, fut démantelé au cours des siècles, puis classé Monument Historique en 1902. Il est aujourd’hui restauré et ouvert au public.D’autres éléments patrimoniaux se dévoilent au gré des ruelles étroites et sinueuses de Penne : anciennes mesures à grains ; maisons à colombages ; portes et linteaux du XVIIe siècle ; église participant au système défensif du village ; remparts et portes fortifiées encore visibles de nos jours. Dans les années 40, le charme de la commune attira et inspira quelques artistes et intellectuels proches du Surréalisme : Aline Gagnaire, Noël Arnaud, Georges Herment, Marcel Lenoir…

Plus d’information sur www.mairie-penne-tarn.fr
This medieval fortress is a military architecture masterpiece | Gorges of Aveyron | Medieval village | Half-timbered houses

Fortaleza con arquitectura militar | Gargantas del río Aveyron | Pueblo medieval | Casas con entramados de madera

Milhars

Ce village médiéval, surnommé « village des murs », se développe en « escargot », en contrebas du château féodal restauré en 1630. De nombreux vestiges de son riche passé sont à voir : remparts en fer à cheval avec de beaux arcs de décharge, portes fortifiées… L’église gothique St-Pierre-aux-Liens abrite un beau lustre du début du XVIe siècle représentant le martyr de Saint-Sébastien. Le printemps venu, flânez dans le village qui se pare de mille et une fleurs.

Plus d’information sur milhars.com

Castle | Foritified gates | Ramparts | Saint-Pierre-aux-Liens Gothic Church

Castillo | Puertas fortificadas | Murallas | Iglesia gótica de Saint-Pierre-aux-Liens

Saint-Martin-Laguépie

À la confluence de l’Aveyron et du Viaur et séparés par un pont, les deux villages de St-Martin-Laguépie et Laguépie sont dominés par les ruines d’un château médiéval, qui abrita de puissants seigneurs dès la fin du XIIe siècle. L’histoire de ce château fut tumultueuse : incendié en 1212 pendant la Croisade contre les Albigeois par Simon de Monfort, reconstruit puis acquis par de nombreux comtes et seigneurs (Comte de Toulouse Raymond VII, seigneurs de Penne…), occupation anglaise pendant une trentaine d’année durant la Guerre de Cent Ans, puis destruction (ainsi que le village) pendant les Guerres de Religion et pillages durant la Révolution. Par la suite, il fut vendu à la famille Freissinet qui tentera d’en conserver les ruines. Aujourd’hui, il est l’acquisition de la mairie de Saint-Martin-Laguépie. L’Association « Lou Viel Castel » s’occupe de la valorisation et de la sauvegarde de l’édifice, ouvert au public depuis 2006 (saison estivale et journées du patrimoine).

Crusade against the Albigensians | Remains of the medieval castle

Cruzada contra los Albigenses | Ruinas del castillo medieval

Bournazel

Construit sur les hauteurs du plateau cordais, le village de Bournazel révèle un patrimoine des plus attrayants : le château de Boisse (château privé datant du XVe et XVIe siècles) avec son corps de logis unique et sa façade couronnée d’une tour ronde en saillie, sur la place du village, une croix en fer forgé du XVIe siècle, classée Monument Historique depuis 1959 et l’église Saint-Barthélémy (XIIe siècle) et sa relique de Saint-Clair, premier évêque d’Albi.

Castle of Boisse | Wrought-iron cross | Saint-Barthelemy Church

Castillo Boisse | Cruz de hierro forjado | Iglesia Saint-Barthélemy

Les Cabannes

À l’origine, le village des Cabannes était le lieu d’habitation des ouvriers carriers qui exploitaient les carrières du Garissou, nom donné à la roche calcaire dolomitique extraite ici. Cette carrière fournissait une grande partie de la matière première ayant servi à l’édification de Cordes. Plus tard, ce furent les tanneurs travaillant à Cordes qui s’y installèrent. Actuellement, le centre historique du village abrite un riche patrimoine architectural : l’église Saint-Antoine, la Tour Sarrasine, anciennement rattachée au château de Cajarc, ayant appartenu au marquis de Saint-Félix, la place du même nom et ses demeures typiques et la croix en fer forgé du XIVe siècle. Tout au long de l’année, la commune propose plusieurs manifestations et animations incontournables : « les mercredis cabannais » (marché, apéro-concert ou cinéma en plein-air), vide-greniers, fête des associations…

Plus d’information sur www.lescabannes81.fr

Saint-Antoine Church | Saracen Tower | Castle of Cajarc | Wrought-iron cross

Iglesia de Saint-Antoine | Torre sarracena | Castillo de Cajarc | Cruz de hierro forjado

Labarthe-Bleys

La commune de Labarthe-Bleys, située le long du Cérou et au coeur de panoramas superbes, résulte de la réunion de deux hameaux, Labarthe et Bleys. Un troisième, la Treyne, a rejoint cet ensemble en 1827. Labarthe tire son origine de l’occitan « Barta » qui signifie « landes, terrain couvert de broussailles ». Le centre historique du village a su préserver son authenticité, grâce à ses éléments patrimoniaux tels que l’église Saint Hilaire de style gothique flamboyant et son clocher de 14 m, le Monuments aux Morts, la Mairie ou un petit patrimoine rural comme le lavoir de la Treyne récemment restauré.

Saint-Hilaire Gothic Church | Washhouse

Iglesia gótica de Saint-Hilaire | Lavadero

Lacapelle-Ségalar

Au cœur du Pays Cordais, le village de Lacapelle-Ségalar fut historiquement rattaché à l’Albigeois, dont la partie nord-est appartenait au plateau du Ségala. Son nom-même porte la racine occitane « Ségalar », qui signifie « Terre à seigle ». Au XIe siècle, la fondation d’une chapelle, dédiée à Sainte Cécile, placée sous la protection de l’ordre des Hospitaliers, atteste de l’importance du lieu. A noter la présence de croix de chemins en fer forgé restaurées et valorisées par la commune, primées en 2012 « Prix du ministère de la Culture et de la Communication ».

Wrought-iron crosses at roads | Chapel

Cruz de caminos de hierro forjado | Capilla

Livers-Cazelles

Cette commune, située à la sortie de Cordes sur Ciel, en direction d’Albi, était à l’origine composée de deux hameaux, Livers et Cazelles qui, au XIXe siècle, ont fusionné. Le nom « cazelle » fait référence aux anciennes constructions en pierres sèches servant d’abri aux vignerons et aux bergers ainsi que d’entrepôt pour les outils. Ce village empreint de charme et d’authenticité possède un patrimoine architectural composé de deux églises restaurées par des habitants passionnés.

Restored churches

Iglesias restauradas

Marnaves

Situé dans la vallée du Cérou, Marnaves s’étend sur un petit promontoire avec ses maisons en belle pierre de pays, l’église Saint-Médard et son lavoir fin XIXe siècle. Plus loin, dominant la plaine cordaise, l’imposante silhouette du château privé de Roquereine (La Prune), mentionné dès 1232, se dessine dans le ciel.

Saint-Medard Church | Washhouse | Private Castle of Roquereine

Iglesia de Saint-Médard | Lavadero | Castillo privado de Roquereine

Mouzieys-Panens

Ce village, situé sur un promontoire surplombant la vallée du Cérou, était à l’origine un poste avancé veillant sur Cordes. Le château médiéval, propriété des comtes de Toulouse et des seigneurs de Penne, fut remanié aux XVIe et XVIIIe siècles et abrite aujourd’hui la mairie. Il a conservé quelques éléments d’origine (escalier, caves voûtées et quelques salles). Au XIXe siècle, les deux communes d’origine « Mouzieys » et « Panens » s’unirent. Outre, le château, le village témoigne d’un riche patrimoine : église Saint Pierre, église Saint Michel de style gothique flamboyant, chapelle et sa « Pietà » en bois du XIVe siècle. Vous y trouverez également cazelles, anciens fours à pain, lavoirs, pigeonniers et calvaires.

Saint-Michel Gothic church | Old bread ovens | Washhouse | Pigeon houses

Iglesia gótica de Saint-Michel | Antiguos hornos de pan | Lavaderos | Palomares

Le Riols

Toutes les saveurs du terroir émanent de ce village lové dans un méandre de l’Aveyron aux portes du Ségala. À Ratayrens, hameau voisin, vous découvrirez de veilles maisons, un moulin seigneurial datant du début du XVIIe siècle ainsi que l’église Saint Projet de Larroque.

Saint-Projet Church situated in Larroque

Iglesia de Saint-Projet en Larroque

Roussayrolles

Le long des sentiers qui serpentent entre buis et genévriers, vous découvrirez fontaines, moulins, grottes et dolmens. Dans ce village, l’église gothique Notre-Dame du XIIIe siècle, avec son clocher-mur à fronton triangulaire, ses lignes pures proches du Roman et ses fresques de Nicolaï Greschny, vous séduira.

Fountains | Mills | Caves | Dolmens | Notre-Dame Gothic Church

Fuentes | Molinos | Cuevas | Dólmenes | Iglesia gótica de Notre-Dame

Saint-Marcel-Campes

Bordé par les eaux paisibles du Cérou, le village de Saint-Marcel Campes a pourtant connu les vicissitudes de l’Histoire : en 1212, en pleine Croisade contre les Albigeois, cette forteresse réputée imprenable résista aux armées de Simon de Montfort qui, malgré tout, la rasa. L’on raconte que les survivants vinrent se réfugier sur le Puech de Mordagne, contribuant ainsi, dix ans plus tard, à la fondation de Cordes.

Crusade against the Albigensians | Fortress destroyed

Cruzada contra los Cátaros | Fortaleza destruida

Saint-Michel-de-Vax

Le château construit sous Blanche de Castille, entre 1200 et 1250, était une forteresse flanquée de quatre tours. Le seigneur Lacombe de Saint Michel, général d’Empire, y naquit en 1753 et y mourut en 1812 après une brillante carrière.

Castle

Castillo

Souel

La commune de Souel, située sur le plateau cordais, correspond au terroir le plus calcaire du vignoble gaillacois. L’origine médiévale de ce castrum est attestée dès le XVe siècle, avec la reconstruction de son château-fort. L’édifice, aujourd’hui détruit, qui occupait la place centrale du village fut assiégé pendant la Guerre de Cent Ans et pendant les Guerres de Religion. Le nom de Souel proviendrait de l’occitan « soulel » (soleil), ou du latin « Suellius », qui signifie porcelet. Le patrimoine architectural de Souel comprend plusieurs éléments restaurés : l’église Notre-Dame de l’Assomption (XIVe – XVe siècles) classée Monument Historique, l’église Saint-Martin de Sarmazes du XIIe siècle, des cazelles en pierres sèches, des lavoirs et pigeonniers.

Notre-Dame de l’Assomption Church | Saint-Martin Church, situated in Sarmazes | Washhouse | Pigeon houses

Iglesia de Notre-Dame de l’Assomption | Iglesia de San Martín en Sarmazes | Lavaderos | Palomares

Vaour

Promeneurs, soyez vigilants… à l’angle d’une rue, un rire échappé de « l’Été de Vaour » peut vous surprendre, là où naguère résonnaient les voix des Templiers. Les moines soldats présents vers 1140, ont choisi cette butte de grès et sa position stratégique pour y implanter l’une de leurs premières commanderies d’Occident. Coïncidence ou acte volontaire, ils ont construit leur « grande maison » sur l’emplacement d’un lieu sacré pré-celtique voué au culte de l’eau. Laissez-vous guider au cœur des vestiges de l’édifice qui comprenait plusieurs corps de bâtiments.

Commandery founded by Knights Templars

Encomienda construida por los Caballeros Templarios

Vindrac-Alayrac

Le pittoresque village de Vindrac, ancien fortin en avant-poste de Cordes, offre un magnifique panorama sur le vignoble gaillacois, la vallée du Cérou, les causses et le pays Cordais. Son origine est très ancienne, comme l’attestent les fouilles effectuées dans les années 80 par l’abbé Maurice Bessou, qui ont mis à jour un riche matériel archéologique : vestiges gallo-romains (céramique sigillée, fragments d’enduits peints et de tuiles plates) et emplacement d’une nécropole mérovingienne, l’une des plus importantes de la région Midi-Pyrénées. Plusieurs éléments patrimoniaux, classés Monuments Historiques, sont également recensés : l’église Saint-Martin du XVe siècle et ses enfeux, le Pont de la Bogne ou « Pont des Ânes », la Croix des Fargues (XVe siècle), sculptée sur ses deux faces et représentant le Christ en croix et une Vierge à l’Enfant entourée de plusieurs saints.

Saint-Martin Church | Bridge of Bogne | Cross of Fargues

Iglesia de Saint-Martín | Puente de Bogne | Cruz de Fargues